Mon employeur peut il m’imposer des séances de coaching ?

Le coaching professionnel a le vent en poupe en milieu professionnel. Pour mieux développer les capacités des salariés, le chef d’entreprise tend  à leur proposer du coaching. Ont-ils le droit de ne pas accepter cette proposition d’encadrement et de formation suggérée par l’employeur ?

Coaching et liberté de choix du salarié

Les compétences et la rigueur sont parmi les qualités phares qui incitent les recruteurs à valider la candidature d’un demandeur d’emploi. Après la prise de contact avec le nouveau salarié et la présentation de sa fiche de poste, celui-ci se met au travail. A mesure que le temps passe, le responsable qualité de l’entreprise relève les qualités et les défauts du travailleur. C’est là que l’employeur tend à imposer des séances de coaching. A-t-il le droit de faire cela ?

Il faut savoir que le dirigeant d’entreprise n’est pas en droit d’obliger ses salariés à se soumettre à du coaching. Il peut néanmoins énumérer les avantages de cette offre pour convaincre chaque salarié. Libre à ce dernier de suivre ou non le programme de coaching proposé par son employeur.

Le coaching, un outil de sanction ?

L’employeur ne peut pas imposer des séances de coaching à ses salariés. Si un employé accepte de suivre ce type de formation, cela doit d’abord se traduire par la signature d’un contrat entre le chef d’entreprise ou le DRH, le coach formateur et le salarié.

Tout refus de la part du salarié de suivre le coaching ne doit pas entraîner des sanctions. Cela ne doit également pas être un motif pour dénigrer ou malmener le salarié dans l’exercice de son travail.

Face au refus de certains salariés de suivre un programme de coaching, le dirigeant peut très bien demander au coach d’intervenir dans les réunions et les formations de groupe. Comme ça, les salariés réticents auront une idée sur ce programme d’encadrement et pourront très bien changer d’avis.

Coaching professionnel et montée en compétences

Imposer des séances de coaching aux salariés quand on est chef d’entreprise n’est pas la meilleure chose à faire. Pour convaincre les employés, il est important de souligner que ce type de formation vise essentiellement l’optimisation de leurs compétences professionnelles et comportementales. En même temps, le dirigeant d’entreprise doit préciser qu’après la formation, les exigences en matière de productivité ne vont pas décupler. C’est en effet l’une des raisons pour lesquelles les salariés refusent les programmes de formation initiée par leur employeur.

A la recherche d’un emploi : en quoi le coaching peut il m’aider ?
Que vaut le coaching professionnel par téléphone ?